Professeur Ghouti MERADLe Centre de Développement des Technologies Avancées (CDTA) vient de célébrer sa trentième année d’existence. Trente années pleines de labeur, d’espérance et également de réalisations diverses qui ont tracé au Centre son chemin vers la singularité propre aux technologies de pointe et leur apport au bien-être des citoyens.

Le CDTA créé, en 1988, est un affermissement de l’ancien Centre de Développement des Techniques Avancées, qui activait au sein du Commissariat aux Energies Nouvelles depuis l’année 1982. Doté de tous les moyens humains, administratifs et financiers à même de lui assurer une existence pérenne, il n’en demeure pas moins un Centre d’Excellence qui charrie des compétences avérées, acquises au fil de longues années dans des domaines aussi avancés que l’architecture des systèmes, la robotique, le laser, l’Intelligence Artificielle, les plasmas, et plus tard la microélectronique, les MEMS, les Télécoms, l’optique et photonique et tout récemment encore : les nanomatériaux, la réalité augmentée, la réalité virtuelle et l’industrie 4.0.

Si le savoir s’incruste par la formation, le savoir-faire s’ancre par le cumul et la sédimentation. De ce fait, le CDTA peut, à juste titre, compter ses exploits en matière de réalisations technologiques à l’actif de son personnel dont un bon nombre capitalise une longue expérience. Une telle longévité est synonyme de l’attractivité que le CDTA ne cesse d’exercer vu le formidable potentiel d’apprentissage et d’épanouissement qu’il recèle. Bon nombre de chercheurs, d’ingénieurs et d’administrateurs doivent au CDTA leur avancement significatif dans leur carrière, par la formation, par les résultats mais également par le cadre et les possibilités mises à leur disposition. Bon nombre de personnels, toutes catégories confondues ont pu s’épanouir, côtoyer des acteurs nationaux et étrangers grâce aux activités qu’ils ont endossées. Grace à leurs compétences et à leur dévouement le CDTA est devenu un acteur national incontournable en matière de technologies.

Cela en effet, est bien le corollaire d’une vision qui a toujours accompagné le Centre et qui va au-delà des thématiques scientifiques et technologiques pour impacter la vie du citoyen : sa santé, son environnement et les services publics mis au quotidien à sa disposition. Nous tenons ici à rendre hommage aux acteurs qui ont contribué depuis leurs niveaux respectifs à la définition et la concrétisation de cette vision.

Une bonne partie des produits de la recherche-développement ont été valorisés avec des partenaires nationaux directement par le CDTA et par le biais de sa filiale SATICOM. D’autres produits méritent encore d’être valorisés à la mesure de l’énorme potentiel qu’ils recèlent. Les plateformes technologiques, récemment réceptionnées, pour prendre en charge le prototypage, la micro-fabrication, la projection thermique, les MEMS et bientôt celle de la réalité augmentée et la réalité virtuelle sont les atouts du CDTA pour matérialiser cette valorisation et mieux assumer sa dénomination.

A ce titre, l’appui constamment renouvelé par la tutelle, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et le soutien de la Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique sont pour beaucoup dans la réalisation de ces structures et l’obtention de ces résultats.

Pr. Ghouti MERAD

  • Directeur du CDTA