Odyssée de la lumière depuis le siège de Syracuse jusqu’aux applications laser

Par E.H. Amara, Directeur de recherche au CDTA

Les sources de lumière que l’on retrouve dans la nature peuvent être de provenance extraterrestre (Soleil, clair de Lune, aurores boréales, étoiles), comme aussi au niveau de notre planète à travers la lumière issue des phénomènes atmosphériques (éclairs, feux dus à la foudre), géologiques (éruptions volcaniques, lave), ou biologiques (lucioles, méduses). Pour pouvoir se servir de la lumière principalement pour éclairer, des moyens ont été découverts ou inventés par l‘homme pour la produire (torche, lampe à huile, bougie, lampe à incandescence, lampe à Néon,..).

D’autres applications pouvaient être envisagées à partir des propriétés de la lumière. L’homme s’est intéressé à ses propriétés depuis l’antiquité, c’était l’avènement de l’optique. Cette branche de la physique traite de la lumière, de son comportement et de ses propriétés.

Notre présentation retracera à travers l’histoire de l’optique l’odyssée de la lumière depuis sa première application militaire due à Archimède qui aurait détruit la flotte Romaine par la concentration par des miroirs ardents des rayons du Soleil sur les navires Romains. L’on passera en revue l’apport des civilisations hellénique et musulmane depuis l’antiquité jusqu’à la chute de Grenade (1492), puis son évolution du 17ème au 20ème siècle, avec les concepts de nature corpusculaire puis ondulatoire de la lumière. Les travaux de Pérot et Fabry sur les cavités résonnantes (1898), ceux d’Einstein sur l’émission stimulée (1917), et ceux de Kastler sur le pompage optique (1949), ont permis de mettre au point le premier laser par Maiman en 1960. Les applications des lasers sont rapidement apparues dans les années 60, puis introduites dans l’industrie à partir de 1980.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *